Le 10? Nous-mêmes n’y croyons pas!

On n’y croit pas, mais on sait que ça va continuer.

Notre pub, c’est vous!

Kairos novembre/décembre 2013

Dans le dossier de ce numéro :

Le marché transatlantique : démocraties à vendre ?

Alors que les révélations sur les écoutes téléphoniques et l’espionnage américain pleuvent comme l’eau en pleine tempête, le temps reste au beau fixe entre les Etats-Unis et l’Union européenne. En témoigne la tenue à Bruxelles, du 11 au 15 novembre 2013, du second round de négociations politiques en vue de créer un « Partenariat de commerce et d’investissement transatlantique ».

Pourquoi l’Europe tient-elle à mener ces négociations au moment même où les médias diffusent chaque jour des informations sur les abus des services secrets américains ? Quels sont les buts, les enjeux, les perspectives ? Qu’est-ce qui se négocie exactement entre l’Europe et les Etats-Unis ? Avec quels acteurs ? En quoi, très concrètement, cela nous concerne-t-il ?

Avec un souci permanent de rendre accessible des logiques souvent présentées dans un jargon incompréhensible, telles sont les grandes questions du prochain dossier de Kairos.

Dans le dossier, des articles sur :

  • Le retour de « l’Accord Multilatéral sur les Investissements », cet AMI qui nous veut du mal et pourrait coûter cher aux finances publiques ;
  • La logique du libre-échange : ce qu’en disent ceux qui la défendent, et pourquoi leurs promesses de lendemains qui chantent nous enfoncent dans le chaos et la destruction des filets de protection sociale ;
  • Au-delà des acteurs officiels qui s’agitent sur la scène, quels sont les géants qui tirent les ficelles en coulisses ?
  • L’espionnage américain est-il une simple dérive malencontreuse ou une pratique profondément inscrite dans les gènes et l’histoire des relations transatlantiques ?
  • La culture est-elle une marchandise ou le socle de notre identité ? Et la démocratie : doit-elle encore régenter l’économie, ou bien faut-il la dissoudre dans l’abolition des « barrières non-tarifaires » au commerce prônée par le Commissaire européen Karel de Gucht ?

Un dossier conçu et réalisé par Bruno Poncelet, Formateur au CEPAG (Centre d’Education Populaire André Genot), animateur de la plateforme www.no-transat.be et auteur avec Ricardo Cherenti du livre « Le grand marché transatlantique, les multinationales contre la démocratie », Editions Bruno Leprince, 2011.

Vous trouverez aussi dans ce numéro :

« Changement climatique : le vrai débat n’a pas encore eu lieu », de Paul Lannoye. Sommet après sommet, les promesses se suivent et se ressemblent. Mais ont-ils vraiment pris la mesure des changements à mettre en branle? Et ceux-ci sont-ils compatibles avec une économie de croissance?

« Il y a comme une odeur », de Jean-Pierre L. Collignon. Comment cette époque de déliquescence s’accompagne d’une douce inconscience nourrie par les politiciens verbeux et les médias complaisants.

« On ne peut faire boire un âne qui n’a pas soif », la chronique du Corporate Europe Observatory. Le scandale du « dalligate » aurait mis en évidence encore une fois la faiblesse du processus de prise de décisions de l’UE, la faible transparence de ces institutions et la nécessité de normes éthiques plus contraignantes pour les lobbyistes et les commissaires. Pourtant, un an après, rien n’a changé !

« Demain, demain, toujours demain… », la chronique de Gwenaël Breës. Les affres du chômeur, humilié, culpabilisé, examiné de tous côtés, donnent de lui une image bien peu flatteuse. Mais, dans le processus de contrôle du chômeur, parfois, un événement permet de renverser complètement cette vision étriquée…

Cette entrée a été publiée dans Vision globale. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *